Le célèbre moulin à trois roues, sanren suisha 三連水者, qui date de l'époque d'Edo et qui fonctionne encore de nos jours pour l'irrigation des rizières au sud de la préfecture de Fukuoka 福岡県 a été endommagé par les dernières intempéries qui ont touché le nord de l'île de Kyûshû 九州.

 

Ce moulin, de la région d'Asakura, Asakura-chiku 朝倉地区, proche de la ville de Kurume, Kurume-shi 久留米市, est le seul du Japon à posséder trois roues. Il en existe doté de deux roues, niren suisha 二連水車, et ils sont au nombre de 2 seulement : ceux de Mishima 三島二連水車 et de Tanaka 久重二連水車.

 

C'est le plus grand du Japon (avec un diamètre de 4,76 m pour la plus grande des roues) mais aussi le plus élaboré et le plus délicat.

Cela fait maintenant 200 ans que celui-ci irrigue les rizières de la plaine de Chikugo, actionné par l'écoulement de l'eau. Chaque année, au milieu du mois de juin, les digues sont ouvertes et l'eau s'écoule dans les canaux, actionnant les roues du moulin.

Ces dernières font alors le même bruit caractéristique des trains lorsque ceux-ci circulent sur les rails : tagadam, onomatopée qui se dit en japonais, gatan-goton ガタンゴトン.

 

Le moulin fonctionne jusqu'à la récolte du riz en octobre.

 

 Malheureusement, en raison des fortes intempéries qui ont touché le nord de l’île de Kyûshû en début juillet 2017, Kyûshû hokubu no gôusaigai 九州北部の豪雨災害, qui ont fait de nombreux dégâts et victimes, le moulin a été endommagé par des troncs d’arbres et du sable qui ont envahi le canal d’irrigation des rizières. La récolte du riz prévue pour le mois d’octobre prochain risque d’être compromise.

 

 Le moulin endommagé par les dernières intempéries © Asahi Shimbun 2017