Le 23 juillet est, au Japon, le jour le plus chaud de l'année, taisho 大暑, les « grandes chaleurs ». C'est une des 24 périodes solaires, nijûshi sekki 二十四節気, qui caractérisent le calendrier solaire japonais.

 

C'est le moment où la pluie des prunes, tsuyu 梅雨, se termine et où les températures restent élevées même la nuit.

 

C'est la saison des cigales, aburazemi アブラゼミ ou 油蟬, et des libellules, tombo トンボ, symboles de l'été au Japon.

 

Le « singe qui glisse », sarusuberi サルスベリ, est alors en pleine floraison. Connu aussi sous le nom de « camélia de l'été », natsu-tsubaki ナツツバキ, il s'agit du lilas d'Inde dont le tronc est si lisse au toucher que l'on suppose que même les singes ne peuvent y grimper dessus (ce qui n'est pas vrai !).

 

La période Taisho 大暑 est divisée en 3 climats, d'une durée de 5 jours, chacun étant associé à un haiku 俳句 :

  • Les fruits du paulownia commencent à mûrir, kiri hajimete hana o musubu 桐始結花 (du 23 au 27 juillet);
  • Les sols deviennent détrempés et humides, tsuchi uruôte mushi atsushi 土潤溽暑 (du 28 juillet au 1er août);
  • De temps en temps tombe une pluie battante, tai-u tokidoki furu 大雨時行 (du 2 au 6 août).