Dans son emploi le plus courant, 雹 se prononce hyô et signifie « grêle ». C'est un phénomène météorologique qui se produit très fréquemment au Japon à la fin du printemps et au début de l’été, comme ce fut le cas, ce 18 juillet 2017 à Tokyo :

 

Il s’emploie avec le verbe furu (tomber) 降る comme pour la pluie :

雨が降っている Ame ga futte iru : il pleut
雹が降っている Hyô ga futte iru : il grèle

 

Le kanji hyô de la grêleLe kanji est composé de la clef de la pluie ame 雨 et du caractère tsutsumu 包, envelopper.

Mnémotechnique : le glaçon qui enveloppe la pluie et qui rappe en faisant hyô-hyô (oui, je sais, c’est nul mais ça se retient bien)

 

Les autres lectures sont HAKU, HOKU (on yomi) et Hisame, Arare (kun yomi) qui sont peu usitées.

 

Synonyme : hyôsetsu 氷雪, neige glacée

 

Chaque année, au mois d’avril, se produit dans la ville de Tanashi 田無, au nord-ouest de Tokyo, la fête de la grêle, hyô matsuri 雹祭り, pendant laquelle on prie pour éviter que la grêle ne se produise et ne détruise les plantations comme cela s'est produit dans le passé.

L'expression hyô matsuri est utilisée ironiquement lorsqu'il se produit un orage de grêle particulièrement violent.

 

 Traduction : " C'est la fête à la grêle dans ma TL. C'est tombé aussi à Asakusa (un quartier de Tokyo). "