Le 21 juin est le jour du solstice d'été, geshi 夏至, lorsque la journée est la plus longue et la nuit, la plus courte de l'année pour les pays situés dans l'hémisphère nord.

 

C'est une des 24 périodes solaires, nijûshi sekki 二十四節気, caractérisant le calendrier solaire japonais, taiyô reki 太陽暦.

 

Au Japon, le solstice d'été coïncide avec le milieu de la saison des pluies, tsuyu 梅雨, et des plantations en rizières, taue 田植え.

 

Les iris japonais, hanashôbu 花菖蒲 (Iris ensata), sont en pleine floraison. Un des endroits réputé pour ses iris est le champ d’iris japonais hanashôbu 花菖蒲 (Iris ensata) dans le jardin Shôbu du temple Eitaku-ji 永沢寺 de la ville de Sanda 三田市 (préfecture de Hyôgo 兵庫県) :

 

 

Le front des lucioles

C'est le moment où les lucioles, genjibotaru ゲンジボタル ou 源氏蛍 (Luciola cruciata), prennent leur envol dans les régions du nord-est.

Il existe de nombreux festivals pendant lesquels on peut les admirer : les Hotaru matsuri ほたる祭り :

 

 

Le site japonais Weather News tient à jour un "front des lucioles", hotaru zensen ほたる前線 (comme il en existe pour les cerisiers) qui déterminent le meilleure moment pour les admirer.

 

Le "front" des lucioles au Japon © Weather News Japan

 

 

Cérémonie religieuse

Le jour du solstice d'été se tient une cérémonie religieuse face aux « rochers mariés », Meoto iwa 夫婦岩, les célèbres blocs de pierre situés au large de la ville d'Isé, Ise-shi 伊勢市, dans la préfecture de Mie 三重県, reliés entre eux par un shimenawa 注連縄, une corde sacrée en paille de riz.

 

Ce jour-là, le Mont Fuji, Fujisan 富士山, et le soleil levant, asahi 朝日, sont parfaitement alignés l'un au-dessus de l'autre entre les deux rochers.

 

 

 Le 21 juin, les fidèles du temple Futami-Okitama jinja 二見興玉神社, tous vêtus de blanc, célébrent la fête du solstice d'été, geshi matsuri 夏至祭, en organisant une cérémonie religieuse de purification, misogi 禊 (dans l'eau vers 3 heures du matin pour attendre le soleil qui va se lever une heure et demi plus tard).

 

 

Poésie d'été

 

La compilation de poèmes japonais classiques, le Hyakunin isshu 百人一首, qui date de l'époque Heian, Heian jidai 平安時代, comprend un waka 和歌 du poète Kiyohara no Fukayabu 清原 深養父 qui célèbre l'été :

 

夏(なつ)の夜(よ)は まだ宵(よひ)ながら 明(あ)けぬるを

雲(くも)のいづこに 月宿(つきやど)るらむ

 

Natsu no yo ha mada yohi nagara akenuru o

Kumo no idzukoni tsukiyadoruramu

 

Aussi brève que soit une nuit d'été, l'aube arrive,

Dans quel nuage s'abrite la lune dont l'éclat a disparu si vite

 

 

La période geshi 夏至 est divisée en 3 climats, d'une durée de 5 jours, chacun étant associé à un haiku 俳句 :

 

  • Les fleurs de la brunelle se flétrissent, natsukare kusa karuru 乃東枯 (du 21 au 26 juin).
  • Les fleurs de l'iris sanguinea s'épanouissent, ayame hana saku (du 27 juin au 1er juillet).
  • Quand la pinellia ternata se met à pousser, hange shôzu (du 2 au 6 juillet). C'est, traditionnellement, le dernier jour pour planter le riz.