A l'ouest de l'arrondissement de Chiyoda à Tokyo, tout près du palais impérial, kôkyo 皇居, et du temple Yasukuni, Yasukuni jinja 靖国神社, se trouve une célèbre allée arborée de cerisiers en fleurs, Chidorigafuchi ryokudô 千鳥ヶ淵緑道, située le long d'une partie des anciennes douves, uchibori 内濠, du château d'Edo, Edo-jô 江戸城, entre les portes Tayasumon 田安門, et Hanzômon 半蔵門. Elles tirent leur nom de leur ressemblance avec un pluvier, chidori 千鳥, qui étire ses ailes.

 

Cette allée d'arbres était déjà très appréciée en 1898 par l'ancien diplomate britannique Ernest Satow alors que l'on commençait tout juste à y planter des cerisiers.

 

A l'ouest se trouve le cimetière national de Chidorigafuchi, Chidorigafuchi-boen 千鳥ヶ淵戦没者墓苑 où sont vénérées les âmes des soldats inconnus morts au combat pendant la Seconde guerre mondiale, celles des civils tués pendant les bombardements aériens de Tokyo, Tôkyô daikûshû 東京大空襲, et des victimes des deux explosions nucléaires à Hiroshima 広島市 et Nagasaki 長崎市, genshi bakudan 原子爆弾.