Le 5 avril est le jour de seimei 清明, le « renouveau ».

 

C'est une des 24 périodes solaires, nijûshi sekki 二十四節気, caractérisant le calendrier solaire japonais.

 

Elle signifie précisément « l'époque du renouveau de la nature et du ciel clair ».

 

C'est une saison agréable en raison du vent du sud-est qui souffle à ce moment-là et qui apporte fraîcheur et douceur. Les cerisiers, sakura 桜, commencent à fleurir (en temps normal car cette année, ils ont deux semaines d'avance sur le calendrier habituel) et où les animaux sortent d'hibernation.

 

En Chine, on appelle ce jour Qīngmíngjié 清明节 et, comme au Japon lors de la semaine des prières bouddhistes du souvenir, higan 彼岸, on profite de la douceur du climat pour rendre hommage à ses ancètres en allant sur leurs tombes.

 

D'un point de vue scientifique, seimei correspond au moment où la longitude écliptique du soleil dépasse 15°.

 

Dans l'ouest du Japon, les glycines japonaises (de leur nom scientifique Wisteria floribunda ou nodafuji 野田藤 en japonais) débutent leur floraison. A l'est et dans le Tôhoku 東北, on voit apparaître les piérides de la rave, sorte de papillon blanc (Pieris rapae ou monshirochô 紋白蝶) et les hirondelles (Hirundo rustica ou tsubame 燕).

 

Tout au nord du pays, sur l'île d'Hokkaidô 北海道, petit à petit, la neige accumulée le long des routes commence à disparaître.