Le 4 février marque le premier jour du printemps, risshun 立春. C'une des 24 périodes solaires, nijûshi sekki 二十四節気, du calendrier solaire japonais.

 

Selon l'ancien calendrier lunaire, le premier jour du printemps marquait le début de l'année et le jour précédent, setsubun 節分, était alors la veille du Nouvel an, Ômisoka 大晦日. Ce jour-là, on lançait des haricots, mame 豆 pour faire fuir les démons, oni 鬼.

 

Même si ce jour annonce l'arrivée de la nouvelle saison, un froid vif peut persister suivant le lieu où l'on se trouve, notamment dans l'est du Japon.

 

Les jours rallongent et les arbres commencent à bourgeonner, comme l'abricotier du Japon ou umé 梅 (qui est généralement traduit par « prûnier » mais c'est une erreur communément admise).

 

Du 8 février au 9 mars se déroule la fête de l'abricotier du Japon, umé matsuri 梅まつり au temple Yushima tenman 湯島天満宮.