La Golden Week ou « semaine d'or » débute à la fin du mois d'avril jusqu'à début mai. Elle regroupe un grand nombre de jours de congés, kokumin no shukujitsu 国民の祝日, qui se succèdent sur une courte période :

 

  • 29 avril, le jour de l'empereur Shôwa, Shôwa no hi 昭和の日
  • 3 mai, le jour de la Constitution, kenpô kinen-bi 憲法記念日 (le 3 mai étant un dimanche, le jour de congès est déplacé au 6 mai)
  • 4 mai, le jour de la Nature (ou le jour « vert »), midori no hi みどりの日
  • 5 mai, le jour des enfants, kodomo no hi 子供の日

 

Au Japon, si un jour se trouve entre deux dates fériées, il le devient. De même que si un jour férié tombe un dimanche, le lundi qui suit est chômé. C'est la raison pour laquelle, du 29 avril au 5 mai, certaines entreprises ont pris l'habitude de fermer pendant toute une semaine.

 

À ce moment de l'année, les trains, les avions, les hôtels et les autoroutes sont pris d'assaut par les Japonais pour aller visiter leur famille en province. Il est d'ailleurs déconseillé de voyager au Japon à cette période car les prix augmentent de manière significative.

 

De plus en plus de Japonais profitent désormais de la Golden Week pour se rendre à l'étranger, en particulier dans le Pacifique (Guam, Saipan, Hawaii ou la côte ouest américaine) et l'Europe.

 

En 1951, le film Jiyû Gakkô 自由学校, « L'école libre », a enregistré son plus grand nombre d'entrées lors de la période de congés de début mai, beaucoup plus que lors des vacances du jour de l'an, Shôgatsu 正月 en janvier, et qu'O-bon お盆 en août. Un des directeurs de la société de production Daiei Film Co. 大映, Matsuyama Hideo 松山英夫 (1906-1986) a alors surnommé ce succés la « semaine d'or » ou Golden Week.

 

De nos jours, l'expression se résume de plus en plus souvent à ses initiales : GW.

 

Comme le montre l'image ci-dessus, il existe même des bulletins météo spéciaux pour cette période.