Le 7 mars 1908 (Meiji 明治 41) est inaugurée la liaison maritime entre Aomori 青森 et Hakodate 函館, Seikan renraku-sen 青函連絡船, reliant les deux plus grandes îles de l'archipel japonais, Honshû 本州 et Hokkaidô 北海道.

 

Longue de 113 km, elle traverse en 4 heures la distance entre les deux villes par le détroit de Tsugaru, Tsugaru kaikyô 津軽海峡.

La liaison était opérée par les Chemins de fer japonais, Nihon Kokuyû tetsudô 日本国有鉄道 (de nos jours, Japan Railways Hokkaidô, JR 北海道) créés la même année pour harmoniser les différentes lignes de chemin de fer déjà existantes au Japon.

 

Le bateau Hirafu, Hirafu-maru 比羅夫丸 © Ville d’Hakodate函館市Les premiers bateaux à faire l'aller-retour dans la journée étaient le Hirafu, Hirafu-maru 比羅夫丸, et le Tamura, Tamura-maru 田村丸, les premiers bateaux de commerce équipés de turbines à vapeur, jôki tâbin 蒸気タービン, du Japon.

 

Les bateaux firent la navette jusqu'en mars 1988, date de l'ouverture au trafic ferroviaire du tunnel Seikan, Seikan tonneru 青函トンネル, dont la construction a débuté en 1964 pour se terminer en mars 1985. C'est le tunnel en exploitation le plus long du monde (53,85 km dont 23,3 km sous-marins).

 

Le Mashû, Mashû-maru 摩周丸, transformé en musée © JR Hokkaidô, JR 北海道Vestiges de l'ancienne ligne maritime, les bateaux Hakkôda, Hakkôda-maru 八甲田丸, et Mashû, Mashû-maru 摩周丸, sont respectivement exposés dans les ports d'Aomori et d'Hakodate. Le Mashû abrite un musée retraçant l'histoire de la route maritime Seikan.