De tous mes endroits préférés au Japon, s'il n'y en avait qu'un seul, ce serait le Kiyomizudera est un des plus beaux et des plus impressionnants temples de Kyoto. Dès que je vais dans l'ancienne capitale, je passe le voir. Je ne conçois pas un voyage au Japon sans y retourner.

 

Le temple de l'eau de source

Il se trouve à l'est de la ville, accolé à la colline Higashiyama 東山. Son nom signifie littéralement "le temple de l'eau de source". Il est aussi connu sous le nom de Seisuji (qui est une autre lecture des caractères composant son nom en japonais : 清水寺).

 

Chaque année, le 3 avril, se déroule les cérémonies de purification et de prières de l'eau, jôka kigan hôyô 浄化祈願法要. C'est le jour de l'eau de source, shimizu no hi 清水の日. À cette période de l'année, les cerisiers y sont en pleine floraison, raison supplémentaire pour s'y rendre, en particulier le soir lors des "light-up" ou illuminations, sakura no raito-appu 桜のライトアップ qui sont extra-ordinaires.

 

Lieu de prières pour la protection de l'Empire japonais

C'est un temple de la secte bouddhiste Hossô 法相宗 qui a été fondé en 798 par le moine Enchin avec l'aide du général Sakanoue no Tamuramaro 坂上田村麻呂 (758-811). Il est dit que les deux hommes ont érigé ce temple afin d'y conserver une relique de Jūichimen Kannon 十一面観音 (le Kannon aux 11 visages). En 810, le Kiyomizudera fut choisi comme lieu de prières pour la protection de l'Empire.

 

A travers les siècles, le temple a été régulièrement détruit que soit par des incendies, des tremblements de terre ou par les guerres. Son affiliation avec le Kōfukuji 興福寺 de Nara en fit une cible privilégiée de la secte rivale Enryakuji 延暦寺. Le dernier sinistre le plus important fut un incendie qui détruisit le temple en 1629. Il fut reconstruit deux ans plus tard sous l'impulsion du shôgun Tokugawa Iemitsu 徳川家光 et terminé en 1633. La majeure partie de l'édifice actuel date de cette époque.

 

Le temple est composé de 7 halls, d'une pagode à trois étages et de diverses structures moins importantes.

 

Le hall principal est celui qui a été construit à flanc de colline avec une immense véranda qui offre une superbe vue panoramique de Kyoto.

 

Il fait partie des 33 temples dédiées au pèlerinage de la déesse Kannon dans l'ouest du Japon.