Le fleuve Sumida, Sumida-gawa 隅田川, est un défluent de l'Arakawa 荒川, le fleuve Ara qui prend sa source dans les monts Kobushi, Kobushi-gatake 甲武信ヶ岳 dans la préfecture de Saitama 埼玉県 et qui se jette aussi dans la baie de Tokyo, Tôkyô-wan 東京湾. Le fleuve Sumida est en réalité l'ancien lit de l'Arakawa qui a été détourné par la construction d'un canal de 1911 à 1930 afin de prévenir les violentes inondations de la ville, hanran 氾濫.

 

Les deux fleuves se séparent au niveau de l'écluse d'Iwabuchi, Iwabuchi suimon 岩淵水門, au nord de Tokyo.

 

D'une longueur de 23,5 km, la Sumida traverse les anciens quartiers commerciaux de la capitale, connus sous le nom de Shitamachi 下町, que sont Chûô 中央区, Taitô 台東区 et Sumida 墨田区.

 

Son nom signifie « une eau limpide », sunda mizu 澄んだ水, ce qui ne correspond guère à la réalité puisque le fleuve traverse de larges zones industrielles et des aires densément peuplées. Lors des périodes de grande croissance, dans les années 50 et 60, la Sumida a souffert d'une pollution importante. En 1963, le fleuve a été déclaré « mort » en raison d'un manque total d'oxygène dans l'eau et un programme de dépollution a été initié afin d'éliminer les émanations nauséabondes de méthane.

 

Les bords du fleuve portent le nom de Bokutei 墨堤, les bords tsutsumi 堤 de la Sumi 墨 (encre).

 

La Sumida compte exactement 36 ponts, jû-roku kyô 十六橋, dont les plus célèbres, le Ryôgoku-bashi 両国橋, le « pont des deux provinces » et le Nihon-bashi 日本橋, ont été immortalisés de nombreuses fois par Utagawa Hiroshige 歌川広重 (1797-1858).

 

Sumida s'écrivait selon plusieurs graphies : 住田川, 墨田川 ou 角田川. Ce n'est que le 24 mars 1965 que les caractères 隅田川 sont adoptés officiellement. Elle porte aussi d'autres noms : par exemple, dans le quartier d'Asakusa 浅草 de Tokyo, elle est connue sous le nom du fleuve Asakusa, Asakusa-gawa 浅草川. Dans sa partie basse, les habitants d'Edo l'appelaient le Grand fleuve, Ôkawa 大川.

 

Le long du fleuve se trouve le parc Sumida, Sumida kôen 墨田公園, qui est un des plus beaux endroits de Tokyo pour y admirer les cerisiers en fleurs, o-hanami お花見.