Les « nuages de fleurs », hana gumori 花曇り, représentent le mauvais temps brumeux et orageux, typique du début du printemps au Japon, au moment de la floraison des cerisiers, sakura no kaika, 桜の開花.

 

En météorologie, ce phénomène, que l'on appelle un front chaud, ondan zensen 温暖前線, résulte du passage d'une masse d'air chaud au dessus d'une masse d'air froid.

 

Dans certaines régions du Japon, on parle de tori gumori 鳥曇り, les « nuages d'oiseaux », puisque le printemps s'accompagne de leur migration au-dessus de l'archipel. L'autre expression utilisée est nishin gumori にしん曇り puisque c'est l'époque où les harengs, nishin 鰊, remontent vers Hokkaidô.

 

Le front chaud s'accompagnant de basses pressions à l'origine de fortes pluies et de vent violent, il est synonyme de « tempête des fleurs », hana arashi 花あらし.

 

Puisque le mauvais temps emporte les pétales des fleurs de cerisiers, on emploie aussi le terme de hana chirashi no ame 花散らしの雨, la « pluie de l'éparpillement des fleurs ».