Chaque année, l'éditeur de l'Encyclopédie des mots contemporains, Gendai yôgo no kiso chishiki 現代用語の基礎知識 (abrégé en Genkichi 現基知), Jiyû kokumin sha 自由国民社 et la société U-Can Inc., spécialisée dans les cours par correspondence au Japon, organisent en décembre une cérémonie pour élire les mots de l'année écoulée. Ils y décernent le Grand prix des mots populaires, le Ryûkôgo taishô 流行語大賞.

 

En 2014, il y a eu deux vainqueurs.

 

Les mots de l'année

 

Le premier, 集団的自衛権, shûdanteki jiei-ken, le droit de légitime défense collective, est un concept utilisé par les partisans de la réinterprétation de l'Article 9 de la Constitution japonaise, afin de permettre aux Forces d'auto-défense, les jieitai 自衛隊, l'armée japonaise, d'assister ses alliés en cas d'attaque.

 

Le second, ダメよ~ダメダメ, dame-yo dame-dame, « Hors de question ! Non, non ! » est une réplique utilisé par un duo comique à la télévision, Nihon Erekiteru rengô 日本エレキテル連合.

 Après-guerre et jusqu'aux années 70, dire « non » au Japon était perçu comme extrêmement malpoli. La locution dame-yo ダメよ était considérée comme choquante, voire violente. L'expression dame-yo dame-dame ダメよ~ダメダメ a été utilisée récemment comme slogan pour dénoncer le harcèlement sexuel sur Internet. Elle a, depuis, été tournée en ridicule par les deux comiques comme le montre leur vidéo :

 

 

 

Selon les organisateurs de la remise du prix, l'association de ces deux expressions serait totalement fortuite. Néanmoins, elle démontre bien l'opposition tenace de l'opinion publique à l'envoi de troupes japonaises à l'étranger.

 

 

Un parler "jeune"

De nombreux mots de l'année ont été choisi parmi les néologismes inventés par la nouvelle génération.

 

Si vous voulez « parler jeune » au Japon, il vous faudra, pour cela :

 

Abréger les mots :

  • ハズい hazui est une abréviation de hazukashii 恥ずかしい « comme c'est dommage ! ».
  • ヒャクパー hyakupâ pour 百パーセント, hyaku pâsentô « 100% » qui signifie « parfait » ou « complet ».
  • イケボ ikebo évoque une voix sexy. C'est la contraction de ボイス boisu « voice » et イケメン ikemen, un bel homme.

 

Utiliser des acronymes :

  • NNT (enu enu ti) dérive de nai naitei 無い内定, "ne pas trouver de travail après l'université".
  • MK の (emu ke no) est un mot utilisé par un employé pour dénigrer son supérieur. L'expression est synonyme de mita koto mo nai, kiita koto mo nai 見たこともない、聞いたこともない。 « Jamais vu, jamais entendu ».

 

Jouer sur les mots anglais :

  • ロデ男 rodeo joue sur le son O du kanji 男, « homme ». Il désigne un jeune homme que ses copines sortent pour le montrer...

 

Ou s'inspirer de films ou de téléfilms :

  • ありのままで ari no mama de, « comme je suis », est la traduction de « Let It Go », la chanson de la version anglaise du dessin animé La Reine des Neiges (Frozen) de Disney.
  • 壁 ドン kabe-don, « coup au mur », est une expression qui, à l'origine, est utilisée pour décrire un violent coup donné sur un mur et qui, désormais, évoque un homme qui se rapproche d'une femme avec sa main contre le mur... comme dans le téléfilm 『L♡DK』 inspiré d'un manga.